Activités de recherche

Mobile Learning pour l’apprentissage des langues

L’objectif principal de notre travail est la conception et la mise en œuvre d’un dispositif innovant dédié à la compréhension orale de langues étrangères. Ce dispositif est basé sur la combinaison d’un véhicule d’information (le web), d’un outil technique (le baladeur numérique) et d’une méthode pédagogique adaptée.

Cette démarche qui se situe dans le domaine de l’apprentissage mobile et  qui vise à doter les apprenants de baladeurs numériques. Cet objet  qui, dans son utilisation première sert, à écouter de la musique au format mp3, est détourné de cet usage pour en faire un outil au service de l’apprentissage des langues. Cette démarche  s’appuie sur une technologie facilement utilisable et  permet aux apprenants de travailler, à leur rythme, la compréhension orale d’une langue étrangère.

Il s’agit de motiver les apprenants et de favoriser « l'individualisation » de l'écoute de fichiers sonores. Ces fichiers, créés par l'enseignant, sont déposés par celui-ci sur le serveur web de la plate-forme d’enseignement, facilitant ainsi aux apprenants l'accès à ces ressources disponibles en permanence en téléchargement. La méthode s'adresse à des publics diversifiés et permet le développement et l'entretien des connaissances tout au long de la vie.

Apprentissage à distance

L’apprentissage à distance sur Internet reste l’un des domaines de recherches les plus importants et prometteurs. Ceci est attesté par son importance éducative, sociale et économique, et par le nombre sans cesse croissant du nombre de plates-formes développées et d’expériences initiées à travers le monde. Le but l’apprentissage à distance est d’assister au mieux les apprenants, les enseignants ou formateurs. Pour cela, dans chaque session d’apprentissage, les acteurs ont des rôles à jouer dans un certain nombre d’activités. Pour les aider à assumer cette tâche, les participants ont besoin d’outils adaptés aux activités et personnalisés en fonction du rôle. En plus, chaque situation d’apprentissage induit des interactions de la part des utilisateurs. Il s’agit donc de prendre en compte l’aspect psychopédagogique régis de ces interactions et restituer la dimension humaine.

Nous avons réalisé une plate-forme expérimentale d’un système d’apprentissage à distance de type université virtuelle. Le système fournit aux étudiants des cours structurés et des interfaces pour y accéder et communiquer entre eux et/ou avec un enseignant ou un tuteur. En effet, l’enseignant pourra entretenir une conversation verbale avec l’apprenant qui l’a contacté, mais il pourra aussi à distance piloter et utiliser le poste de travail pour appuyer ses explications en transmettant des documents multimédias. Ainsi, le formateur ou l’enseignant pourra aider l’apprenant d’une manière efficace.

Le système est défini en fonction des besoins des usagers. Le système comporte un serveur d’activités éducatives asynchrones accessible au grand public (support de cours, présentations sous forme de diapositives, images d’illustration, exercices d’évaluation, etc.) et des maquette du poste de l’apprenant et du tuteur pour l’accès au serveur et la communication et la coopération entre usagers.

Liste des thèmes traités : Système auteur pour la conception de contenu pédagogique, Assistance à l'apprenant, Conception coopérative de tuteurs intelligents, Laboratoire virtuel de télé-expérimentation, Hypermédias adaptatifs, Editeur de cours multimédias, Intégration des agents intelligents, Modélisation de l'apprenant, Evaluation de plate-formes, Annotation sémantique à base d'ontologies

Formation à la maîtrise de l’information 

Le projet IPinfo est initié au sein de l’équipe de recherche en technologie éducative ERTe IRMA (Ingénierie des Ressources Médiatiques pour l’Apprentissage) pour la période 2002-2006, par Bruno Desoullières, Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’université de Poitiers et directeur de l’ERTe IRMA. Le projet IPInfo a pour objectif la conception de systèmes d’information favorisant l'usage pédagogique de l'information.

Il s'agit ici de concevoir des activités pédagogiques liées à l’usage, la maîtrise, la production et la diffusion de l’information (par ou pour l'apprenant).  En effet, dans une démarche de formation à l'usage et la maîtrise de l’information, l’étudiant ou le groupe d’étudiants est à la fois lecteur et producteur d’information. Le système d’information que nous préconisons doit permettre :la gestion des projets étudiants par les enseignants, a communication entre les enseignants, les étudiants et leurs "clients", l’aide à la recherche d’information, l’aide à la gestion des informations et des références bibliographiques, l'aide au traitement des informations, l’aide aux étudiants dans la mise en forme des documents de synthèse et la diffusion de l’information (format html)

Le travail consiste essentiellement à la mise au point du prototype, son expérimentation et son évaluation d’usage et sa distribution en tant que logiciel libre et open source. Par ailleurs nous étudions la possibilité d’intégration des outils logiciels destinés à l’apprenant pour cartographier lee parcours de navigation et s’approprier lu contenu par un système de marquage et d’annotation.

Assistance à la navigation sur le Web

De 1997 à 2000, j’ai intégré le projet issu du programme télécommunications du CNRS, initié par le laboratoire de Recherche sur l’Industrie de la Connaissance (LARIC) du CNED et dirigé par Jacques Perriault Le projet a pour objet la construction d’une opinion circonstanciée dans le grand public à propos de l’usage des Nouvelles Technologies de l’Information et la Communication (NTIC). Les objectifs visés sont doubles : comprendre l’élaboration et l’évolution de l’opinion des gens par la pratique des NTIC et mesurer l’incidence sur l’opinion des utilisateurs de la simplification des procédures de navigation et des moteurs de recherche en particulier dans le cadre des interfaces de télé-enseignement et de formation.

Dans ce cadre, nous avons développé un outil graphique d’aide à la navigation sur le Web nommé NaVIr permettant à l’usager de se repérer dans l'espace lors d'une séance de navigation ou d'apprentissage à travers le Web. Il s'agit de proposer à l'apprenant une carte des sites visités, lui permettant ainsi d'avoir une représentation explicite de l'espace virtuel. L’usage de la carte de navigation donne la possibilité à l’usager de structurer ses connaissances, de repérer ses propres lacunes et de disposer d’un support graphique de réflexion lors de la préparation du plan de son dossier de recherche d’information. La sauvegarde de la carte donne la possibilité aux apprenants d'échanger des expériences pédagogiques dans le cadre de l'apprentissage coopératif. Une balise temporelle affiché en permanence permet à l'usager de se rendre compte du temps passé à apprendre ou à naviguer.

Travail coopératif assisté par ordinateur

L’édition partagée de documents constitue l’une des applications du travail coopératif assisté par ordinateur (CSCW). Elle permet à un groupe d’utilisateurs chacun sur sa station de travail d’éditer simultanément le même document (qui peut inclure le texte, les graphiques, ...). et ce à travers un environnement qui offre aux membres du groupe un ensemble d’outils qui leur permettent d’interagir et coordonner leurs actions sur les données partagées.

Nous avons conçu et réalisé un système d’édition partagé  de  documents appelé JamEdit. Ce système exploite le concept de gestion des événements pour  la  prise  en  considération  de  la  rétroaction  de groupe (conscience autour du document). Pour atteindre nos objectifs, nous avons défini une architecture  logicielle  en-couches. Chaque couche est totalement indépendante et rassemble une collection d’objets.  Cette architecture offre les solutions de base aux problèmes d’interaction homme-machine et répond aux contraintes des applications collecticielles. Cet éditeur a été transformé et utilisé pour la conception coopérative des systèmes tuteurs intelligents (STI) pour l’apprentissage sur le web.

Reconnaissance automatique de la parole continue en Arabe standard

En thèse, j'ai travaillé sur le décodage acoustico-phonétique et la reconnaissance automatique de la parole en Arabe standard. Les objectifs fixés étaient de réaliser un module de décodage acoustico-phonétique de l'Arabe standard en parole continue, évaluer le module de décodage pour l'intégrer dans un système de reconnaissance de phrases.

Pour atteindre ces objectifs, j’ai été amené à : étudier et dégager les particularités phonétiques de l'Arabe, réaliser le corpus DJOUMA (DJOUmal MAqroua : phrases lues en arabe) de 50 phrases phonétiquement équilibrées prononcées par 11 locuteurs, analyser phonétiquement les phrases du corpus. réaliser un système de décodage phonétique de l'Arabe baptisé SAPHA.(Système Acoustico-PHonétique de l'Arabe) Les phases les plus importantes du système sont : la segmentation du signal en grandes classes phonétiques, l'extraction des indices phonétiques pertinents à la reconnaissance, l'identification phonétique en utilisant des techniques d'intelligence artificielle. Par la suite, je me suis intéressé à l'étiquetage manuel du corpus et l'évaluation automatique des performances du système, l'étude linguistique de la langue et la conception d'un système de reconnaissance de phrases appelé MARS (Modern Arabic Recognition Systeme).

Toutes les Publications de Mahieddine Djoudi


Date de création : 24/03/2004 @ 17:17
Dernière modification : 16/11/2013 @ 20:58
Catégorie : Parcours - CV
Page lue 3814 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Mahieddine Djoudi

photo2017.png

Mahieddine DJOUDI
Enseignant Chercheur en TIC

Follow me on Academia.edu

Visites

 176884 visiteurs

 1 visiteur en ligne

PageRank

PageRank service www.visual-pagerank.org/

 voila mon Google PageRank™ - service offert par http://www.mon-pagerank.com/

Référencé par algerlablanche.com

Annuaire web